Zoom sur le Social Learning

Apprendre sans apprendre, être à la fois maître et élève, favoriser l’engagement, ce sont toutes les promesses du social learning. Mais de quoi s'agit-il exactement ? 

Communément, on associe cette tendance à l’avènement des réseaux sociaux et des outils digitaux.

En réalité, elle se fonde d’abord sur un modèle développé par des chercheurs dans les années 90 pour qui :

  • 70% de nos apprentissages sont issus de la pratique et de notre expérience
  • 20% se font lors d’échanges informels, d’interactions avec des collègues ou des interlocuteurs professionnels divers.
  • 10% se construisent grâce à un parcours de formation structuré.

La force de ce modèle est de mettre en avant l’importance de l’apprentissage informel comme une façon de mieux ancrer les savoirs acquis de façon plus traditionnelle et de se les réapproprier.

L’apprenant est placé au cœur du dispositif et devient lui aussi contributeur et presque formateur au sein d’un groupe. Il apprend mieux, est réellement engagé dans sa formation, valorisé tout en se nourrissant de l’expérience des autres.

Pour créer une telle dynamique, les outils digitaux représentent un formidable vecteur mais ne nous y trompons pas, ils ne sont pas une finalité. C’est sur la construction du parcours de formation, le rythme, l’animation et la qualité de l’accompagnement que tout se joue.

Ces 10% sans quoi tout le reste n’existerait pas.

TOP